2014 - 2018 Programme canadien de recherche appliquée en agrisécurité

Le Programme canadien de recherche appliquée en agrisécurité vise à promouvoir la santé et la productivité des travailleurs agricoles. Pour ce faire, ce programme encourage, coordonne et soutient les activités de recherche appliquée et de développement nécessaires pour offrir des programmes de mesures d’ingénierie et d’hygiène du travail permettant de réduire la mortalité, les blessures et les maladies dans le secteur agricole au Canada. Basé sur les principes de l’hygiène du travail et la hiérarchie des mesures de contrôle des risques, le Programme d’agrisécurité soutient des projets de recherche appliquée qui visent à combler les lacunes en matière de mise en pratique des résultats de la recherche. De cette manière, il entend explorer différentes solutions à d’importantes questions de santé et de sécurité, et ainsi développer les connaissances, les produits et les procédures nécessaires à la mise en œuvre intégrale de programmes de transmission des connaissances et de prévention.

Le Programme canadien de recherche appliquée en agrisécurité est coordonné et administré par Agrivita Canada inc. Pour plus d’information sur le Programme en agrisécurité, veuillez communiquer avec Nadia Smith, coordonnatrice du programme, par téléphone au 306 966-1648, ou par courriel à nadia.smith@usask.ca.

Mission

Par l’entremise d’une démarche de recherche appliquée et de développement coordonnée à l’échelle du Canada, le Programme en agrisécurité entend rendre le secteur agricole sécuritaire, sain et productif pour les agriculteurs, les travailleurs agricoles, les communautés rurales et la population canadienne.

Vision

Faire du Canada un chef de file mondial dans le développement de connaissances, de produits et de procédures se rattachant à la sécurité et à la santé en milieu agricole. 

Historique

Le Programme canadien de recherche appliquée en agrisécurité est né de la reconnaissance de l’existence d’un fossé entre la recherche sur la santé et la sécurité en agriculture et les programmes d’éducation et d’intervention en la matière. Avec le soutien d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, une consultation des parties prenantes a été menée en 2002 à l’aide de rencontres avec une quinzaine de groupes de discussion répartis parmi sept provinces et d’un questionnaire diffusé à la grandeur du pays. La majorité des participants ont jugé que les questions de santé et de sécurité sont aussi importantes, sinon plus importantes que celles se rattachant au prix des cultures, à l’érosion des sols et à l’environnement. Les principaux résultats de cette consultation d’envergure nationale menée auprès des parties prenantes ont notamment permis de confirmer que la santé et la sécurité demeurent des enjeux cruciaux; de corroborer l’importance des lacunes en matière de recherche et développement dans ces domaines; de valider la nécessité de mettre en place un programme national pour combler ces lacunes; et de définir de façon préliminaire les priorités en ce qui a trait à la recherche appliquée et à ses applications en matière de santé et de sécurité dans le secteur agricole.

En 2012, une rencontre nationale des parties prenantes, organisée avec le soutien d’acteurs du secteur privé dont Viterra, le Canadien National, Financement agricole Canada et Federated Co-operatives Limited, a permis de préciser les besoins en matière de recherche appliquée pour plusieurs axes d’intervention prioritaires incluant la qualité de l’air, l’eau, l’ergonomie au travail, l’exposition environnementale aux substances nocives, les blessures causées par la machinerie, le bruit, les vibrations, les produits chimiques, et la manutention d’animaux d’élevage, pour ne nommer que ceux-là. Les parties prenantes réunies ont voté en faveur d’une recommandation voulant que le programme Cultivons l’avenir 2 (CA 2) d’Agriculture et Agroalimentaire Canada soutienne un programme national de recherche appliquée et de développement. Elles ont adopté la motion suivante lors de cette rencontre : « Qu’un programme coordonné de recherche appliquée en sécurité agricole d’envergure nationale, connu sous le nom de Programme canadien de recherche appliquée en agrisécurité, et visant à accroître la capacité des producteurs agricoles à mener leurs opérations en gérant les risques de blessures personnelles, soit soutenu par Agriculture et Agroalimentaire Canada par l’entremise de son programme Cultivons l’avenir 2

Doté de ce mandat et bénéficiant de la contribution d’experts de partout au Canada, Agrivita Canada inc. a donc mis sur pied le Programme canadien de recherche appliquée en agrisécurité afin de traiter les axes d’intervention prioritaires établis par les parties prenantes, et de se pencher sur les problèmes particuliers à chaque province. Le Programme en agrisécurité a été conçu dans le but de profiter des installations et de l’expertise scientifique déjà en place, et d’encourager les agences de recherche et de services existantes à établir des partenariats avec le secteur privé afin d’obtenir du financement de contrepartie. Une proposition a été soumise à Agriculture et Agroalimentaire Canada dans le cadre du volet Activités de recherche et de développement dirigées par l’industrie du programme Cultivons l’avenir 2, et le Programme en agrisécurité a obtenu un soutien financier pour ses quatre premières années d’existence.

Projets

Grâce au soutien financier du programme Cultivons l’avenir 2 bonifié d’octrois en provenance de gouvernements provinciaux et d’organisations privées, des projets de recherche appliquée s’articulant autour de deux axes d’intervention prioritaires ont été lancés dans le cadre du Programme en agrisécurité : le Projet d’intervention sur les systèmes anti-renversement abordables, qui se rapporte à l’axe d’intervention prioritaire sur les systèmes anti-renversement abordables, de même que le Projet sur la qualité de l’air dans les bâtiments porcins canadiens et le Projet sur la réduction de la dispersion d’agents pathogènes lors du transport d’animaux, qui se rapportent à l’axe d’intervention prioritaire sur les environnements destinés aux animaux d’élevage. Chacun de ces projets est mené par des équipes d’experts provenant de partout au Canada.

Le Projet d’intervention sur les systèmes anti-renversement abordables

Les objectifs du Projet d’intervention sur les systèmes anti-renversement abordables sont de mettre au point et de tester des structures de protection contre le renversement (SPCR) destinées aux tracteurs, dans le but ultime de concevoir des plans et des procédures qui permettront aux agriculteurs dotés de compétences de base en soudure de construire et d’installer, directement à la ferme, leurs propres SPCR. Ce projet comprend une évaluation des retombées politiques et légales de ce type de structures de protection, de même que l’établissement de stratégies de transfert de connaissances et de pratiques d’excellence dans le but de diffuser les plans et d’évaluer les retombées du projet. Pour plus d’information au sujet de ce projet, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous.

Les objectifs des projets reliés à l’axe d’intervention prioritaire sur les environnements destinés aux animaux d’élevage (Projet sur la qualité de l’air dans les bâtiments porcins canadiens et Projet sur la réduction de la dispersion d’agents pathogènes lors du transport d’animaux) sont de déterminer les concentrations de contaminants aéroportés entrant et sortant des bâtiments et des équipements destinés à la production porcine (incluant les porcheries et les remorques pour le transport des porcs), et de réduire celles-ci par l’entremise de systèmes de filtration de l’air. Le but ultime de ces projets consiste à favoriser les retombées positives sur la santé et l’économie dans l’industrie de l’élevage d’animaux en testant des moyens de contrôler les contaminants aéroportés, incluant les agents pathogènes et les bioaérosols.

Cet axe d’intervention prioritaire comprend deux projets distincts :

Projet sur la qualité de l’air dans les bâtiments porcins canadiens : réduction des concentrations intérieures et de la dispersion dans l’environnement des poussières, des gaz et des agents pathogènes nuisibles à l’humain aéroportés

Ce projet vise à caractériser les agents pathogènes et les bioaérosols présents dans les installations destinées à la production porcine, et à optimiser leur contrôle ou leur élimination. Pour plus d’information sur ce projet, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous.

Projet sur la réduction de la dispersion d’agents pathogènes lors du transport d’animaux

Ce projet vise à mettre au point et à tester un nouveau modèle de remorque pour le transport d’animaux facilitant le contrôle de la contamination par les agents pathogènes aéroportés, en tenant compte de l’efficacité des opérations telles que le nettoyage et la désinfection, et de la viabilité économique. Ce projet permettra de concevoir un système pratique de filtration de l’air pour les remorques de transport; il permettra en outre d’obtenir des données sur son efficacité à prévenir les infections, et sur sa faisabilité, notamment en ce qui a trait à son implémentation immédiate dans l’industrie. Pour plus d’information sur ce projet, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous.

Application des connaissances

Le Centre canadien de santé et sécurité en milieu agricole (CCSSMA) pilotera le volet du Programme en agrisécurité consacré à l’application des connaissances. Il œuvrera ainsi à la conception de matériel visant l’application des connaissances et des stratégies propres aux réalisations et aux applications uniques de chacun des trois projets décrits précédemment, dans le but ultime de diffuser, avec la collaboration de l’Association canadienne de sécurité agricole (ACSA), ces informations aux parties prenantes. Par ailleurs, le CCSSMA coordonnera la rencontre collaborative annuelle réunissant les équipes de recherche de chaque projet. Pour plus d’information sur ce volet, et pour consulter les documents visant l’application des connaissances, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous.

Pour plus d’information sur le Programme en agrisécurité ou l’un des projets décrits ci-dessus, veuillez communiquer avec Mme Nadia Smith, coordonnatrice du programme, par téléphone au 306 966-1648, ou par courriel à nadia.smith@usask.ca