Volet du Programme en agrisécurité destiné à l’application des connaissances

Aperçu du projet

Les objectifs du volet d’application des connaissances sont les suivants : travailler en partenariat avec les équipes des projets du Programme en agrisécurité afin de concevoir du matériel et des approches visant l’application des connaissances tout au long du déroulement des projets, et d’ainsi réaliser le mandat de ce programme; et assurer le bon déroulement du Programme en agrisécurité par la tenue d’une rencontre annuelle rassemblant tous les membres des équipes des projets.

En collaboration avec les équipes de recherche, le CCSSMA concevra du matériel et des programmes qui permettront d’assurer, de la manière la plus efficace possible, l’accès des utilisateurs finaux aux produits, aux procédures et aux connaissances. L’approche préconisée consistera donc à travailler avec les chercheurs impliqués dans les projets afin de mettre sur pied une programmation appropriée abordant les six niveaux de la hiérarchie des mesures de contrôle : description du risque, évaluation du risque, élimination du risque, mesures d’ingénierie, mesures administratives, équipement de protection individuelle (OIT, 2011). Dans chaque cas, le matériel et les programmes visant l’application des connaissances seront conçus en collaboration avec les projets de recherche afin de faire en sorte que les produits qui découlent de ceux-ci soient potentiellement utilisables à travers le Canada, ou que les connaissances en matière de sécurité qui découlent de la recherche soient diffusées à la grandeur du pays. Il est prévu de soumettre les versions préliminaires des documents et des programmes visant la transmission du savoir à des essais pilotes et à une évaluation menés par le Réseau de la santé et de la sécurité agricoles de la Saskatchewan auprès de 30 000 familles d’agriculteurs de cette province. Il est ensuite prévu de collaborer avec l’ACSA afin de rendre ces documents et ces programmes accessibles à toutes les collectivités publiques du Canada susceptibles d’être intéressées. La dissémination et la communication se feront principalement par l’entremise d’un bulletin de veille d’information appelé CANFARMSAFE. L’ensemble de ces bulletins sera publié dans les deux langues officielles au Canada, le français et l’anglais.

Le CCSSMA organisera une rencontre annuelle des équipes scientifiques pour chaque projet. Ces rencontres donneront l’occasion aux chercheurs de faire état de l’avancement de leurs travaux, et de planifier les activités de l’année à venir. Elles leur permettront également d’échanger des idées et des connaissances qui contribueront à guider les équipes de recherche au cours de chaque année de développement. Un compte rendu de la rencontre sera préparé, et distribué aux participants.

Informations générales

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) définissent l’application des connaissances comme étant « un processus dynamique et itératif qui englobe la synthèse, la dissémination, l’échange et l’application conforme à l’éthique des connaissances dans le but d’améliorer la santé des Canadiens, d’offrir de meilleurs produits et services de santé et de renforcer le système de santé» (IRSC, 2016). En regard de la santé et de la sécurité en agriculture, cela implique la synthèse, la dissémination et l’échange des nouvelles connaissances et des résultats applicables afin d’améliorer la santé et la sécurité des agriculteurs canadiens, et de contribuer à les protéger contre les blessures, les maladies et l’invalidité.

Le CCSSMA possède une expérience de 28 années dans la réalisation d’activités d’application des connaissances à travers la Saskatchewan (et, précédemment, à travers tout le Canada) grâce au réseau de la santé et de la sécurité agricoles de la Saskatchewan auquel il est rattaché. Ce réseau conçoit des programmes et des documents sur l’hygiène et la sécurité du travail qu’il destine à près de 30 000 familles d’agriculteurs de la Saskatchewan – ce qui représente plus de la moitié des familles d’agriculteurs saskatchewanaises, réparties parmi environ 70 % de toutes les municipalités rurales de cette province. 

Buts 

Rendre l’information découlant des projets de recherche appliquée et de développement accessible aux agriculteurs est essentiel à l’intégration des résultats de recherche à la pratique. Réaliser cela à l’échelle nationale, que ce soit en transférant des connaissances ou en mettant directement les produits finaux à la disposition des agriculteurs, représente en outre un important défi. Il est essentiel de planifier la dissémination et la transmission des innovations et des connaissances issues de la recherche afin de promouvoir l’adoption de nouveaux produits, d’innovations et d’idées auprès du plus grand nombre d’utilisateurs possible. Pour y parvenir, l’application des connaissances intégrée sera l’approche préconisée. En effet, la participation des utilisateurs de connaissances au processus de recherche permet : (1) d’assurer la pertinence de la question de recherche; (2) de disséminer l’information selon un format adapté à l’auditoire cible[N4] ; et (3) de mettre les résultats de recherche en pratique. Les utilisateurs de connaissances comprennent, sans toutefois s’y limiter, les producteurs agricoles, les responsables et les décideurs politiques, les spécialistes de la sécurité, les professionnels de la santé et les médias. Le cycle de la recherche intégrant l’application des connaissances implique l’ensemble des parties prenantes et des activités dans le processus permettant de passer des connaissances à leur mise en pratique. Le CCSSMA se servira de son expertise dans le domaine de l’application des connaissances en matière de santé et de sécurité agricoles pour concevoir et diffuser du matériel, de l’information et des ressources visant l’application des connaissances auprès des parties prenantes[N5]  à travers le Canada. Outre ces deux tâches, le CCSSMA organisera chaque année une rencontre des équipes de recherche.

  1. Mettre sur pied une base de données en réseau pour la dissémination des informations et des résultats issus des différents projets.
  2. Concevoir et diffuser du matériel visant l’application des connaissances en fonction des axes d’intervention prioritaires auxquels se rattachent les différents projets. 
  3. Organiser une rencontre annuelle réunissant les équipes des projets.

Pour plus d’information sur le volet d’application des connaissances du Programme en agrisécurité, veuillez communiquer avec Mme Nadia Smith, coordonnatrice du programme, par téléphone au 306 966-1648, ou par courriel à nadia.smith@usask.ca.

Références

Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). 2016. Application des connaissances et commercialisation. Accessible au : www.cihr-irsc.gc.ca/f/29529.html[N7] 

Organisation internationale du travail (OIT). 2011. La sécurité et la santé dans l’agriculture. Recueil de directives pratiques.

Mises à jour pour l’Année 1 (2014-2015)

L’un des plus grands défis liés aux activités de recherche consiste à faire de la diffusion des connaissances auprès du bon public cible la pierre angulaire de la réussite d’un projet. Or, l’équipe responsable de l’application des connaissances se trouve dans une position parfaite pour relever ce dernier défi alors qu’elle a accès à la liste de contacts du Réseau de la santé et de la sécurité agricoles.

L’objectif du volet d’application des connaissances est de faire en sorte que les nouvelles connaissances découlant des projets décrits précédemment contribuent à améliorer la santé et la sécurité des agriculteurs canadiens en les aidant à se protéger des blessures, des maladies et de l’invalidité.

Transmettre l’information découlant des projets de recherche appliquée et de développement aux agriculteurs est essentiel à l’intégration des résultats de recherche à la pratique. Réaliser cela à l’échelle nationale, que ce soit en transférant des connaissances ou en mettant directement les produits finaux à la disposition des agriculteurs, représente en outre un important défi. Il est donc essentiel de planifier la dissémination et la transmission des innovations et des connaissances issues de la recherche afin de promouvoir l’adoption de nouveaux produits, d’innovations et d’idées par le plus grand nombre d’utilisateurs possible.

Le Centre canadien de santé et sécurité en milieu agricole (CCSSMA) se sert de son expertise dans le domaine de l’application des connaissances en matière de santé et de sécurité agricoles pour concevoir et diffuser du matériel, de l’information et des ressources visant l’application des connaissances auprès des parties prenantes à travers le Canada. Deux activités financées par le Programme canadien de recherche appliquée en agrisécurité sont visées : l’Activité 2 intitulée « Blessures causées par la machinerie : projet pilote d’intervention sur les systèmes anti-renversement abordables », et l’Activité 3 intitulée « Environnements destinés aux animaux d’élevage ».

L’Année 1 a été riche en apprentissages alors que l’équipe s’est familiarisée avec le contenu de ces deux activités lors de rencontres et de revues de la littérature. Une rencontre fructueuse s’est tenue en octobre 2014 lors du Symposium international; par ailleurs, une autre rencontre moins formelle a été organisée afin que toutes les équipes rassemblent leur matériel respectif sur une seule et même page web destinée à l’application des connaissances.

Nous avons produit huit bulletins prêts à être diffusés. Ils peuvent tous être téléchargés à partir de l’onglet « Matériel produit » situé au sommet de cette page.

15-03-001 : Projet sur la qualité de l’air dans les bâtiments porcins canadiens — Réduction des concentrations intérieures et de la dispersion dans l’environnement des poussières, des gaz et des agents pathogènes nuisibles à l’humain aéroportés. Information de base

15-03-002 : Projet sur la qualité de l’air dans les bâtiments porcins canadiens — Réduction des concentrations intérieures et de la dispersion dans l’environnement des poussières, des gaz et des agents pathogènes nuisibles à l’humain aéroportés

15-03-003 : Prévention de la transmission par l’air de maladies porcines — Mise au point d’un système de filtration de l’air pour les remorques de transport d’animaux

15-03-004 : Pleins feux sur les structures de protection contre le renversement (SPCR)

15-03-005 : Efficacité des SPCR — Obstacles et incitatifs

15-03-006 : Aspects économiques des structures de protection contre le renversement

15-03-007 : Pallier l’offre commerciale restreinte en matière de structures de protection contre le renversement (SPCR)

15-03-008 : Contrôle du risque et utilisation de structures de protection contre le renversement (SPCR) à la ferme

Prochaines étapes 

L’Année 1 a permis de constituer une base d’information sur les deux activités préalablement mentionnées, ce qui devrait nous permettre d’envisager une deuxième année encore plus fructueuse. Avec huit bulletins à notre actif et des plans précis quant à la préparation future du matériel informatif qui sera diffusé par l’entremise de divers médiums, nous avons créé l’impulsion nécessaire à la poursuite des activités du volet d’application des connaissances.

Nous démarrerons l’Année 2 par l’envoi d’information dans l’infolettre du Réseau de la santé et de la sécurité agricoles qui est lue par 28 000  familles d’agriculteurs de la Saskatchewan, la publication d’un article dans le magazine Rural Councilor[, et la diffusion de nos bulletins par voie électronique. Le site web du Réseau de la santé et de la sécurité agricoles diffusera de l’information importante à l’attention des agriculteurs, et indiquera l’hyperlien permettant d’accéder au site web d’Agrivita afin d’obtenir plus d’information. De plus, nous continuerons d’envoyer le matériel informatif que nous produisons aux personnes inscrites sur notre liste de courriels.

Nous utiliserons également les médias sociaux en guise de moyen additionnel pour diffuser de l’information alors que nous publierons une série de messages de sécurité et plusieurs hyperliens sur Facebook et Twitter.

Le CCSSMA organisera une rencontre scientifique annuelle réunissant les équipes scientifiques du Programme canadien de recherche appliquée en agrisécurité. Cette rencontre  aura pour but de présenter les progrès réalisés sur le plan de la recherche, de souligner les principales réalisations et étapes accomplies, et d’esquisser les plans pour la prochaine année et la suite du programme de recherche. Le compte rendu de la rencontre sera envoyé à tous les participants.

Mise à jour pour l’Année 2 (2015-2016) 

L’Année 2 a été fructueuse alors que les buts du projet ont été atteints et que des stratégies novatrices de dissémination ont été mises sur pied avec succès. Le volet d’application des connaissances est parvenu à son objectif de publier quatre bulletins contenant une abondante information de base ainsi qu’une mise à jour des activités menées dans le cadre de chaque projet. Un plan de diffusion d’ampleur nationale pour ces bulletins a été mis au point en collaboration avec l’Association canadienne de sécurité agricole (ACSA). Les bulletins produits au cours de l’Année 1 ont été publiés dans le communiqué électronique de l’ACSA sur une période de huit semaines. Ce communiqué électronique est envoyé chaque semaine à 150 abonnés. D’autres efforts de diffusion se sont concrétisés par la publication d’un article de deux pages dans l’infolettre du Réseau de la santé et de la sécurité agricoles, qui est lue par 28 000 familles d’agriculteurs de la Saskatchewan.

En octobre, l’équipe responsable de l’application des connaissances a organisé une rencontre annuelle à Saskatoon réunissant une vingtaine de partenaires. Fructueuse, cette rencontre a permis aux chercheurs de présenter à l’audience une mise à jour de leurs activités. Les différentes mises à jour ont été présentées par les membres de l’équipe suivants : Nadia Smith, gestion du programme; Jim Wassermann, Activité 2; Ewa Dabrowska-Miciula, Activité 2 (SafetyNet); Matthieu Gérard, Activité 3A; Bernardo Predicala, Activité 3B; et Niels Koehncke, application des connaissances des Activités 2 et 3. De plus, l’équipe responsable de l’application des connaissances a profité de cette rencontre pour recueillir des idées et des suggestions de stratégies novatrices de dissémination pour chaque projet. L’équipe a convenu de produire des vidéos informelles pour chaque activité dans le but de faire la promotion des projets de recherche. Des plans pour concevoir ces vidéos sont d’ailleurs en cours d’élaboration.

Démonstrations éducatives à l’attention des jeunes

L’équipe responsable de l’application des connaissances est heureuse d’annoncer la mise sur pied de deux démonstrations éducatives novatrices destinées aux jeunes; l’une vise à les sensibiliser à l’importance des mesures sanitaires (par ex., le lavage des mains) lors de la manutention d’animaux de ferme (par ex., des porcs), l’autre à leur montrer l’importance des structures de protection contre le renversement destinées aux tracteurs. Les démonstrations seront effectuées dans des écoles et des communautés rurales au cours de l’Année 3, dans le cadre des journées de découverte du Réseau de la santé et de la sécurité agricoles.

Menée à l’aide de la trousse Glo Germ, la première démonstration sensibilisera les enfants à l’importance de se laver les mains après avoir manipulé des animaux de fermes tels que les porcs. Une balle de baseball enduite d’une poudre fluorescente sera remise aux enfants, qui se la passeront à tour de rôle. Lorsque la balle aura circulé parmi tout le groupe d’enfants, le démonstrateur allumera une lampe UV au-dessus de leurs mains pour leur montrer que les bactéries et les autres microbes peuvent être transmis en l’absence d’un de lavage de mains approprié. Bien que simple, cette démonstration offre une leçon fondamentale sur l’importance des procédures de biosécurité.

La seconde démonstration, qui porte sur les structures de protection contre le renversement (SPCR), enseignera aux enfants qu’il est possible de sauver la vie des travailleurs agricoles en couplant ce dispositif au port de la ceinture de sécurité.

La démonstration se servira de deux tracteurs-jouets (l’un étant dépourvu de SPCR, l’autre en étant pourvu), d’une plateforme servant à simuler le renversement d’un tracteur, et de deux œufs. Lors de la démonstration, les enfants pourront voir les deux tracteurs-jouets se renverser sur la plateforme. Conséquemment, l’œuf placé sur le tracteur-jouet dépourvu de SPCR se brisera, alors que l’œuf placé sur le tracteur-jouet pourvu d’une SPCR et d’une ceinture de sécurité restera intact.

Les bulletins suivants, qui sont téléchargeables à partir de l’onglet « Matériel produit» situé au sommet de cette page, ont été produits au cours de l’Année 2 :

15-12-009 : Agrivita Canada inc. et le Programme canadien de recherche appliquée en agrisécurité

16-02-010 : L’importance du contrôle des agents pathogènes aéroportés dans les remorques de transport

16-02-011 : Maladies communes transmises par voie aérienne dans les élevages porcins canadiens

16-03-012 : Techniques permettant de contrôler les substances odorantes, les gaz et les bioaérosols dans les bâtiments porcins[

Mises à jour pour l’Année 3 (2016-2017)

L’Année 3 était la première année d’existence du projet pilote des Journées de découverte, qui s’inscrivent dans le cadre des activités du volet d’application des connaissances du Programme en agrisécurité. Ce projet pilote comprend deux démonstrations destinées aux enfants d’âge scolaire : la première porte sur la SPCR alors que la seconde, effectuée à l’aide de la trousse Glo Germ, porte sur la prévention de la transmission des maladies. Ces deux démonstrations mettent en lumière le travail de recherche appliquée mené dans le cadre des projets du Programme en agrisécurité. Entre le printemps 2016 et l’hiver 2017, 1 994 élèves provenant de différentes divisions scolaires — Sky, Sun West, Horizon, Chinook, Prairie Valley, North East, Prairie South, Prairie Spirit and South East Cornerstone — ont assisté à ces démonstrations alors que celles-ci ont été présentées dans 28 écoles rurales et divers événements communautaires en Saskatchewan. Les deux démonstrations seront également au programme des Journées de découverte au cours de l’Année 4 du Programme en agrisécurité.

Quatre bulletins d’information de même qu’une infolettre de quatre pages rendant compte de l’état d’avancement du Programme en agrisécurité et de ses projets de recherche ont été produits au cours de l’Année 3. L’infolettre a été diffusée par l’entremise de l’infolettre du Réseau de la santé et de la sécurité agricoles, qui est lue par 28 000 familles d’agriculteurs de la Saskatchewan. Les bulletins d’information produits durant les Années 1 et 2 ont été diffusés par l’entremise du communiqué électronique de l’ACSA et des médias sociaux. Une annonce a été publiée sur la dernière page du bulletin de nouvelles du Réseau de la santé et de la sécurité agricoles afin d’encourager les agriculteurs à participer au projet sur les SPCR construites à la ferme.

Trois ateliers portant sur les SPCR ont été organisés au cours de l’automne 2016; deux d’entre eux se sont déroulés lors du congrès à mi-parcours de la Saskatchewan Association of Rural Municipalities (SARM), et le troisième lors du congrès à mi-parcours de l’Agricultural Producers Association of Saskatchewan (APAS). Ces ateliers ont été organisés par le Réseau de la santé et de la sécurité agricoles, et ont été animés par le responsable du projet sur les SPCR, Jim Wassermann.

La production de courtes vidéos portant sur chaque projet a progressé au cours de l’Année 3. Le plan de montage chronologique, le scénarimage et le scénario de chaque vidéo ont été préparés, et le tournage de la vidéo sur le projet sur les SPCR a commencé à la fin de l’Année 3. Le tournage et le montage seront complétés au cours de l’Année 4.

La rencontre collaborative annuelle du Programme en agrisécurité, qui s’est tenue au début de l’été 2016 à Saskatoon, a rassemblé des membres des équipes de chaque projet. Au cours de cette rencontre, les chercheurs ont eu l’occasion de fournir à l’auditoire une mise à jour sur les différents projets et de discuter du travail à effectuer au cours de l’année à venir. Cette rencontre annuelle a précédé le National Summit on the Control of Agricultural Injuries and Death in Canada, qui s’est tenu le 7 juin à Saskatoon. Ce sommet a permis à des parties prenantes de trois États étasuniens et de partout au Canada de se réunir pour discuter de l’état actuel de la recherche appliquée dans le domaine de la santé et de la sécurité en agriculture. Couronné de succès, ce sommet a également constitué une occasion de réseautage pour les chercheurs et les parties prenantes.

Alors que s’ouvre l’Année 4 — soit la dernière année du Programme en agrisécurité —, l’équipe du volet d’application des connaissances continuera à produire des bulletins, en plus de quelques documents sommaires plus substantiels, afin de rendre compte du travail effectué dans le cadre de chaque projet de recherche. Afin de contribuer à faire connaître le programme et ses différents projets, nous finaliserons également la production des vidéos tournées dans le cadre de chaque projet.

Loading...